Navigation principale

Rencontrez des femmes séropositives musulman

Je gagne bien ma vie. Je parviens à louer un 2 pièces et à élever mes 2 enfants. Tous les jours, je prends mon traitement! Je mène des opérations de sensibilisation et de prévention auprès des autres travailleuses du sexe.

Vivre avec le silence

Ikambere : un lieu rassurant pour les femmes vivant avec le VIH Quelle est l'origine de votre engagement sur les femmes atteintes du sida? Qui est le rôle d'Ikambere aujourd'hui? Qu'est-ce qui a changé, depuis les an , pour les femmes vivant par le VIH? R : Le variation majeur réside dans la prise par charge médicale et thérapeutique des homme vivant avec le VIH. Il y a 23 ans, sans espoir avec traitement, ce diagnostic était perçu ainsi un arrêt de mort, tant sur les patients que pour les professionnels qui les entourent. Le VIH a bénéficié de très grandes avancées thérapeutiques ces 20 dernières années. Quelle aurore la plus grande difficulté à dont ces femmes font face?

Ami : « J’ai appris à respecter ce métier et à me faire respecter »

Par le cadre de ses recherches, elle a fait un constat : les femmes vivaient dans une grande isolement et avaient une souffrance indicible. Les femmes doivent également faire face à une conjonction de vulnérabilités qui les rend particulièrement fragiles sans ressources, dépourvu logement, sans accès aux droits. IKAMBERE a également pour objectifs de conduire des actions de prévention pour sensibiliser les femmes à se protéger elles-mêmes et leur entourage. Quelles sont les principales actions menées? Nous partons des besoins exprimés par les femmes sur tenter de trouver des solutions adaptées et durables. Les femmes que nous accueillons sont pour la plupart dépourvu domicile fixe.

Ne rien dire aux autres

Fenêtre violettes devant les yeux et T-shirt rose vif, cette mère de race est séropositive depuis Bénévole dans une association qui vient en aide aux personnes séropositives, Sarah affiche son insigne imposant sur son manteau. Elle intervient dans différents endroits discothèques, écoles, hôpitaux pour des actions de prévention qu'elle mène avec dynamisme. Mais elle discute avec ses proches qui ignorent sa maladie en faisant attention de pas pas faire de gaffe.